roms, migrants roumains

L’Appui aux projets de coopération décentralisée

Les diagnostics que nous avons menés viennent confirmer que la migration des roms roumains, bulgares ou originaires des Balkans est de type familial avec une origine géographique commune. Cette spécificité ne peut qu’encourager la coopération décentralisée avec les localités d’origine dans des domaines comme la protection de l’enfance, la formation, le développement d’activités professionnelles….
Trajectoires se propose d’accompagner la mise en place de projets de coopération décentralisée basés sur un besoin partagé entre deux territoires, qui ne seront pas dédiés à une catégorie de personnes, ni à l’appui à des projets individuels. L’entrée « ethnique » s’avère trop souvent contre-productive renforçant davantage la stigmatisation des Roms et alimentant les tensions locales. De même une approche individuelle est souvent mal perçue par les habitants et ne permet pas un travail à moyen terme. Développer les ressources locales en termes de formations, d’emploi, d’accès à l’école permet de dépasser ces difficultés et constitue l’émergence d’alternatives crédibles.